Aller au contenu
Accueil » Blog Marketing Digital – SEO – E-commerce & WordPress » McDonald’s, Sage, Thomas Cook : Tout ce qui compte ce matin

McDonald’s, Sage, Thomas Cook : Tout ce qui compte ce matin

La Russie dévoile une marque pour remplacer McDonald’s

La Russie a rouvert ses premiers anciens restaurants McDonald’s rebaptisés, à la suite du retrait complet du géant de la restauration rapide du pays pour protester contre l’invasion continue de l’Ukraine.

Les restaurants fonctionneront sous le nouveau nom « Vkusno i Tochka », qui se traduit par « Savoureux et c’est tout ». Un nouveau logo remplace McDonald’s Golden Arches, avec un cercle et deux lignes censées représenter un hamburger et deux frites.

En se retirant de Russie, McDonald’s a vendu ses plus de 800 restaurants à l’homme d’affaires russe Alexander Govor. L’entreprise est maintenant gérée par la société Sistema PBO, qui a déclaré que la composition des hamburgers des restaurants n’avait pas changé et que l’équipement de McDonald’s restait.

Alors que le magasin phare de Moscou rouvrait, le PDG de Vkusno i Tochka, Oleg Paroyev, a déclaré: « Notre objectif est que nos clients ne remarquent pas de différence de qualité ou d’ambiance ».

Le point de vente arborait un slogan sur lequel on pouvait lire : « Le nom change, l’amour reste ». Cependant, selon la BBC, un manifestant masculin a interrompu l’événement, criant « ramenez Big Mac ».

Alors qu’il se retirait de Russie le mois dernier, McDonald’s a déclaré que la crise humanitaire et l’environnement opérationnel « imprévisible » causés par la guerre signifiaient que la poursuite des affaires dans le pays « n’est plus tenable, ni conforme aux valeurs de McDonald’s ».

LIRE LA SUITE: La Russie dévoile un substitut « savoureux » de McDonald’s

L’ancien spécialiste du marketing de John Lewis, Craig Inglis, se joint à Sage

Sage a embauché Craig Inglis au poste de vice-président exécutif, marque mondiale et marketing intégré, pour travailler aux côtés de Cath Keers, CMO.

Dans son nouveau rôle, Inglis dit qu’il aura pour « mission » d’éradiquer le terme B2B, arguant que les entreprises sont « pleines d’êtres humains » et « tout tourne autour de l’homme à homme ».

Inglis est surtout connu comme l’ancien patron du marketing de John Lewis, où il a travaillé pendant 12 ans. Il a rejoint le détaillant en 2008 en tant que responsable de la communication de la marque, est devenu directeur du marketing en 2010 et a rejoint le conseil d’administration en tant que directeur de la clientèle en 2015. Dans ce dernier rôle, il a dirigé une équipe d’environ 600 personnes sur l’ensemble de la proposition client de John Lewis.

Il a supervisé une refonte des stratégies de clientèle et de marketing du détaillant, y compris le déplacement de la marque vers un positionnement plus émotionnel. Les campagnes lancées au cours de son mandat ont remporté de nombreux prix Cannes Creative Lions, Marketing Society et efficacité. En 2018, Inglis a dirigé le changement de marque des deux marques john lewis partnership pour devenir Waitrose & Partners et John Lewis & Partners.

Il a quitté le détaillant en 2020 pour explorer de nouvelles opportunités, notamment la création d’une entreprise de conseil et la présidence non exécutive de la Marketing Society.

Avant John Lewis, Inglis a travaillé chez Virgin Trains pendant une décennie, puis en tant que directeur des ventes et du marketing.

En annonçant le nouveau rôle sur LinkedIn, qu’il commence aujourd’hui (13 juin), Inglis s’est dit « ravi » de se lancer dans le secteur de la technologie, ajoutant: « J’ai été totalement séduit par la mission [de Sage] d’abattre les barrières afin que tout le monde puisse prospérer et être le champion des petites et moyennes entreprises, l’élément vital des économies du monde entier ».

Thomas Cook dévoile sa première grande campagne depuis la relance de 2020

Trois ans après avoir déclaré faillite, l’agent de voyages en ligne Thomas Cook a dévoilé aujourd’hui sa première campagne publicitaire depuis la relance de la marque en septembre 2020.

La campagne entièrement intégrée verra la marque revenir à la télévision et faire revivre sa célèbre strapline: « Ne vous contentez pas de le réserver, Thomas Cook ». L’activité se déroulera également à travers la radio, la vidéo en ligne et l’affichage numérique.

Selon le directeur marketing Ryan Cotton, l’objectif est de remettre Thomas Cook « dans le cœur et l’esprit du public britannique » alors que l’assouplissement des restrictions de voyage inspire beaucoup à envisager de passer à nouveau des vacances à l’étranger.

Créée par McCann Birmingham, la publicité joue sur le strapline de la marque avec une bande-son accrocheuse, disant aux consommateurs de « l’essayer », « boss it », « lounge it » et « photo bomb it ». Ceci est accompagné de photos de vacanciers profitant de leur temps à l’étranger.

« La nouvelle campagne démontre le plaisir et la joie des vacances Thomas Cook et rappelle aux gens que nous avons quelque chose pour tout le monde », ajoute Cotton.

La croissance économique du Royaume-Uni stagnera l’année prochaine

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit une croissance de 3. 6% pour l’économie britannique cette année, suivi d’une croissance de 0% en 2023.

Parmi les pays du G7, qui comprennent le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada, l’Allemagne, le Japon, la France et l’Italie, le Royaume-Uni passera de la deuxième économie à la croissance la plus rapide à la plus lente l’année prochaine.

L’économiste en chef du groupe de réflexion basé à Paris, Laurence Boone, a déclaré à la BBC que le Royaume-Uni était touché par des taux d’intérêt plus élevés, des impôts plus élevés, une réduction des échanges commerciaux et des prix de l’énergie et de la nourriture plus chers. L’inflation devrait atteindre un sommet de plus de 10 % à la fin de cette année, avant de baisser tout au long de 2023 à 2023 à 4. 7%.

Cependant, le rapport ne prend pas en compte les mesures d’urgence annoncées par le chancelier Rishi Sunak à la fin du mois dernier, note la BBC. D’une valeur totale d’environ 15 milliards de livres sterling, les mesures comprennent une réduction de 400 livres sterling sur la facture d’énergie pour chaque ménage au Royaume-Uni.

Pendant ce temps, selon l’Office for National Statistics (ONS), l’économie britannique s’est à nouveau contractée en avril, se contractant de 0. 3% après avoir diminué de 0. 1 % en mars. Cela a été motivé par l’impact que la réduction du programme de test et de traçage Covid du NHS a eu sur le secteur des services.

LIRE LA SUITE: Le Royaume-Uni connaîtra la croissance la plus lente des pays développés, selon l’OCDE

EasyJet réduit l’horaire des vols pour limiter le chaos des voyages

EasyJet retire préventivement des vols au cours des « jours et semaines à venir » pour tenter d’éviter les niveaux de perturbation observés lors du dernier semestre scolaire.

Les pénuries de personnel ont entraîné des milliers de voyageurs confrontés à de longs retards et à des annulations de vols de dernière minute pendant les vacances scolaires, qui chevauchaient le week-end férié du Jubilé. Dans un message au personnel la semaine dernière, vu par le Guardian, le directeur de l’exploitation Peter Bellew a déclaré que la compagnie aérienne réduisait donc son horaire pour le reste du mois de juin afin d’«accroître la résilience à travers le réseau ».

Un porte-parole d’EasyJet a confirmé qu’environ 40 des 1 700 vols par jour seraient affectés.

Bellew a déclaré que les annulations ne sont pas quelque chose qu’EasyJet prend à la légère. « Mais ce qui est pire, c’est d’annuler les plans de nos clients le jour où ils sont prêts à voler », a-t-il ajouté.

« Nous sommes tous conscients de l’impact de la situation actuelle sur nos clients, nos employés et notre réputation. »

LIRE LA SUITE: EasyJet réduit son programme de vols de juin dans le but d’éviter un nouveau chaos à l’aéroport